Selon une légende chinoise, cette plante médicinale ne peut être cueillie que par des wa-pang-suis. Ces derniers suivent une lueur particulière qui provient de la plante pour les trouver, car selon toujours ce mythe, la plante se déplace. 

Les vertus médicinales du Ginseng n’ont pas pris longtemps pour se faire connaître dans de nombreux pays et c’est ainsi que la plante a fait la fortune de nombreuses personnes.

 

 

C’est grâce au père Francis Lafitau  que la plante s’est fait connaître en aux Etats Unis.  Très vite, les paysans ont abandonné la culture de blé au profit du Ginseng. Le commerce du Ginseng devient rapidement une affaire très lucrative. 

Dans les environs du XVIIIème siècle, c’est les Etats-Unis et le Canada qui exportaient du Ginseng vers la Chine. Aujourd’hui, la plante est redevenue très rare surtout au Canada qui était pendant quelques années un grand producteur de Ginseng.

Seule l’Asie a su prendre soin de cette plante et continue d’approvisionner de nombreux pays. 

L’origine de l’appellation du Ginseng

Le mot Ginseng provient du terme chinois jen-shen qui veut dire «  plante-homme ». Cette appellation vient du fait que l’aspect de la racine de la plante ressemble vaguement au corps humain.

D’autres variétés de Ginseng se rencontrent dans d’autres pays entre autres le ginseng à cinq folioles et le petit ginseng (à trois folioles). 

Le ginseng est-il comestible ? 

Le ginseng n’entre dans aucune préparation culinaire. Il est spécialement exploité pour ses vertus médicinales. Il faut cependant noter que la racine de cette plante a un gout sucré quand elle est fraîchement cueillie. 

Dans certains pays, on rencontre également des boissons contenant du Ginseng. Il faut cependant éviter de consommer cette plante quotidiennement pour éviter d’éventuels effets malencontreux. 

Le ginseng pour lutter contre quelles affections ? 

En Asie, la plante est surtout exploitée pour sa vertu aphrodisiaque. Elle est ainsi indiquée aux personnes âgées qui deviennent moins viriles. La plante y est également utilisée pour permettre ces personnes de continuer des activités mentales afin d’entretenir leur mémoire.

En Chine, la plante est réputée pour rallonger la vie de ceux qui en consomment même occasionnellement. Cependant, dans la médecine traditionnelle chinoise, elle est généralement mélangée avec d’autres plantes médicinales. 

Aux Etats-Unis, la plante était surtout exploitée pour ses propriétés toniques et stimulantes. Elle était également utilisée pour favoriser la digestion. Certains médecins voient en cette plante la vertu d'apaiser le rhume et les rhumatismes. Elle a également été utilisée dans le cadre du traitement de la toux, de l’asthme, des spasmes et du hoquet.

Pour en savoir plus sur les bienfaits du Ginseng vous pouvez consulter le site Ginseng Corée.

Il faut cependant savoir qu'il se dit tout et n'importe quoi sur le ginseng, l'Europe souhaitant réguler les allégations santé de l'ensemble des compléments alimentaires vous pouvez consulter la base de donnée qui indique ce que l'Europe admet en terme de santé concernant le ginseng : www.efsa.europa.eu/fr/ . Je préfère quand même vous prévenir c'est assez complqué de naviguer sur ce site ... mais c'est la seule source officielle. 

Un puissant philtre d’amour

Un docteur  du nom de Jean Valnet  se risque même à détailler la recette d’un vin aphrodisiaque dans Aromathérapie. Pour le préparer, rien de plus simple. Il suffit juste de faire macérer dans un litre de vin vieux de Chablis ou du vin de Malaga, pendant 15 jours, 30 g de Ginseng, 30 g de cannelle, 30 g de rhubarbe et 30 g de vanille. La durée de macération écoulée, il ne reste plus qu’à filtrer le mélange et à y verser 15 gouttes de teinture d’ambre.

En cas de panne sexuelle, la prise de Ginseng sous forme de poudre est conseillée à raison de 2g par jour.